L’art et l’artisanat en slow décoration avec Anne Sirot (Première Oeuvre)

 

Une décoration durable porte en elle la notion de respect de l’environnement, mais également de l’humain, et donc du bien-être. Il y a là une forme de cercle vertueux : lorsque l’on se sent bien, on a envie de prendre soin des autres, et de la planète. Je ne sais pas vous, mais pour ma part, pour me sentir bien, j’ai besoin de m’entourer de pièces fabriquées à la main, et d’objets que je trouve beaux. Autrement dit d’art et d’artisanat. J’ai voulu comprendre un peu mieux ce phénomène en interrogeant Anne Sirot, fondatrice de Première Oeuvre.


L’ART & L’ARTISANAT EN SLOW DECO

Comment définiriez-vous la slow deco ?

S’entourer d’objets connectés à nos émotions. Une envie irrésistible de poser dans son intérieur cette nouvelle acquisition qui nous fait vibrer, qui illumine notre journée, nous apporte du bonheur. Une décoration qui nous ressemble, sans accumulation !

Qu’est-ce qu’apporte une pièce d’artiste ou d’artisan à une décoration ?

Cela permet de faire en sorte que son intérieur ne ressemble à aucun autre en affirmant ses choix ses goûts et sa subjectivité. Décider de vivre avec une oeuvre d'art doit être un acte simple, ludique, moins solennel. Chacun d'entre nous peut soutenir la création contemporaine, permettre aux artistes de s'exprimer et de s'exposer.

Quel est la raison d’être d’une oeuvre d’art dans une décoration, contrairement à son rôle dans un musée ?

Une oeuvre d’art chez soi fait passer des messages et montre ce qu’il y a tout autour des choses. L’immatériel, ce qui se dégage d’une représentation, ce qui pose des questions, ce qui porte à l’émotion. L’artiste ressent et nous propose sa traduction. Il crée des oeuvres qui nous touchent directement pour que nous regardions le monde d’une autre manière. Ces choses sans importance, où l’artiste offre son regard. Il arrive à magnifier par sa pratique une simple idée en un sujet lumineux de sens et d’émotions. Il transfigure le banal et fait sortir l’essence de chaque chose. Au sein d’une institution muséale l’oeuvre d’art peut intimider ou tenir un peu à distance celui qui regarde.

Pourquoi a t-on de plus en plus besoin de s’entourer d’objets qui portent la trace du travail de la main de l’Homme ?

Ces objets sont détenteurs d’une histoire sensible et singulière où l’artiste et l’artisan sont les liens entre l’émotion, la matière et l’oeuvre finie. L’art et l’artisanat sont une empreinte humaine et sensible qui témoigne de la passion, de la création, de l’invention, du partage d’un sentiment et de la beauté de l’échange. Face à la montée des produits industriels «prêts à l’emploi» et uniformisés, l’artisanat privilégie le travail savant des mains et l’utilisation de matériaux authentiques. Il se donne le temps de faire les choses. Cela nous apparaît comme un moyen de mettre en avant des savoir-faire où la compétence personnelle conduit à l’épanouissement de ceux qui créent et de ceux qui achètent.


PREMIERE OEUVRE

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre démarche dans le cadre de Première Oeuvre ?

Après des études de droit et l’Ecole du Louvre et quelques années chez les commissaires priseurs j’ai ressenti l’envie de rendre l'art contemporain moins intimidant aux yeux du grand public. Faire en sorte que la peinture ne soit pas seulement destinée aux musées, aux grands collectionneurs et aux institutions.

C’est ainsi qu’est né le projet de Première Oeuvre en 2014. Depuis peu, et dans l’idée de proposer un univers complet je présente le travail d’artisans autour de la terre, du textile ou du bois. Faire rimer art et artisanat afin de donner de l’authenticité à nos lieux de vie. Partager une certaine vision de la création artistique contemporaine et de ses acteurs. Pour échanger leurs histoires et inspirations, pour présenter des oeuvres uniques et pour partager de beaux moments pour tout cela nous organisons des expositions. Donner l’occasion de découvrir et acheter sereinement le travail de nos artistes et artisans lors d’événements dans de beaux espaces. Faire en sorte que l’art soit plus accessible. Faire de ces événements un lieu bienveillant et inspirant.

premiere-oeuvre-slow-deco
premiere-oeuvre-galerie-art-artisanat-deco-durable

Pourquoi être passé d’une galerie à l’organisation d'événements éphémères ?

Peut-être pour quitter un monde trop virtuel et se rapprocher des gens, entendre et partager des propos sur le travail de nos artistes, leurs donner la possibilité de parler de leurs oeuvres et sortir de leurs ateliers! Depuis quelques années nous avons eu la chance, non seulement de découvrir des personnes qui chacune à leur manière tentent de proposer de belles créations, mais qui nous rappellent aussi combien il est intéressant de vivre avec ce petit plus d’humanité qu’est l’art. Célébrer et partager une forme d’art accessible, sensible et humble. En tant qu’organisateur d’événements artistiques, nous recherchons et sélectionnons avec soin les oeuvres, personnes et concepts qui, selon nous, méritent d'être partagés. En mettant l'accent sur une conception joyeuse et réfléchie des expressions artistiques nous souhaitons raconter une histoire en mêlant un certain « art de vivre » aux créations artistiques.

 Les prochains événements Premiere Oeuvre…

Les prochains événements Premiere Oeuvre…

 … en 2 dialogues.

… en 2 dialogues.

Comment choisissez vous une oeuvre ou une pièce ?

Ma première approche quand je rencontre le travail d’un artiste est d’essayer de me faire confiance et apprécier, sans trop intellectualiser, son oeuvre. Puis arrive la rencontre entre quelqu’un qui regarde, moi, et l’artiste, des affinités se créent et des liens très touchants. Enfin il faut que l’oeuvre soit singulière, personnelle et authentique. Nous recevons tellement d’images aux esthétiques lissées ou uniformisées que mon rôle est de proposer à ceux qui viennent à nos expositions un univers qui les séduisent par sa diversité et son engagement. Pour l’artisanat ou l’art la conception reste, la plupart de temps, respectueuse de l’environnement. C’est la notion du temps qui pour moi est la plus caractéristique d’une démarche “slow déco”. A l’heure où tout est produit et consommé rapidement l’artiste et l’artisan sont contraint par la matière, la réflexion, la météo, leurs humeurs...Ralentir permet plus souvent qu’on ne le croit de faire naître de belles créations porteuses de toute la richesse d’une personnalité.

MERCI Anne !

Photographies : Première Oeuvre