Choisir une bougie éco-responsable

 

Pour la petite histoire, la bougie a été inventée au 14eme siècle et était originellement constituée de cire d’abeille. La noblesse et le clergé s’éclairaient avec des cierges en cire d’abeille alors que le peuple s’éclairait à la chandelle faite de suif (produit résiduel obtenu par la fonte de la graisse d'espèces animales comme le mouton et le bœuf) pour des raisons de coût. Aujourd’hui, la majorité des bougies sont réalisées en partie ou totalement avec de la paraffine. On en trouve certaines réalisées avec de la cire d’abeille ou des cires végétales (de soja par exemple).

A notre époque, la bougie est l'emblème de la tendance Hygge par excellence. Elle est parfumée, colorée, prend des formes diverses et variées… Elle nous éclaire, elle nous détend, elle crée une ambiance tamisée, elle célèbre même nos anniversaires. On s’imagine mal devoir s’en passer.

Pourtant, l’Ademe a rendu un rapport complet attestant qu’une bougie qui se consume, quelqu’elle soit (quelque soit la nature de sa cire), dégage des COV (Composés Organiques Volatiles) comme le benzène ou le formaldéhyde. La combustion en elle-même est toxique. Ces émanations ont un impact négatif sur nos voies respiratoires et accroissent les risques de cancer. Cependant, il y a des bougies pires que d'autres.

 

LES REVERS DE LA BOUGIE INDUSTRIELLE, LA FAVORITE DE LA GRANDE DISTRIBUTION

La cire

La grande majorité des bougies sont en paraffine, qui est un dérivé du pétrole. Elle est majoritairement utilisée car elle est moins onéreuse que les autres cires. Cependant, la nature pétrochimique de cette cire la rend davantage polluante lorsqu’elle fond.

Vous trouverez également des bougies réalisées avec de la cire de palme fabriquée à partir d’huile de palme. Certes cette cire est 100% naturel, cependant, il s’agit de l’huile la plus utilisée au monde (alimentaire, cosmétiques, produits d’entretiens, peintures, …) car elle est la moins chere. Son exploitation massive déforeste des territoires entiers et y ravage la biodiversité. La consommation de produits en étant composés est donc à bannir.

La mèche

La mèche est le plus souvent en coton. Je vous invite à lire mon article dédié au coton éco-responsable pour en savoir davantage sur ce qui se cache sans doute derrière la mèche de cette bougie.

Les additifs

La plupart des bougies parfumées le sont grâce à un parfum de synthèse.

Les bougies colorées le sont avec des colorants (en poudre ou liquides, ils dégagent de nombreux COV) et des additifs (de la stéarine, un composant du suif ; ou du Vybar™ qui n’est autre qu’un Polymère).

 

DES ALTERNATIVES NATURELLES MOINS POLLUANTES

La bougie en cire végétale de soja

La plus répandue, elle est naturellement blanche. La cire de soja est de l’huile de soja hydrogénée et est donc entièrement naturelle. Cependant, le soja est principalement cultivé en Chine et aux US, son bilan carbone reste conséquent.

La bougie en cire végétale de colza

Elle est plus difficile à travailler pour l'artisan, mais elle a l'avantage que le colza soit principalement cultivé en Europe.

La bougie en cire d’abeille

Elle est plus onéreuse mais on ne peut plus naturelle puisque fabriquée par les abeilles. Elle est naturellement jaune foncé. Cependant, elle provient parfois de Chine, au delà du bilan carbone, la prise en considération du bien être animal n'est pas une priorité chez eux.

Attention toutefois aux produits étiquetés "à base de cire végétale de/d'abeille", celles-ci sont souvent mélangées à de la paraffine moins onéreuse.

La mèche

Une mèche en bois local reste préférable. A la différence d’une mèche textile, elle apportera un son de crépitement au coin du feux en se consumant. Une mèche coton non blanchi garantit sans plomb ou en lin ou en chanvre reste également une solution intéressante.

Le parfum

Une bougie parfumée, oui, mais uniquement si c’est avec des huiles essentielles ou des fragrances garanties sans CMR (agents chimiques ayant des effets cancérogènes, mutagènes ou toxiques).

J’espère ne pas vous avoir dégoûtés. Retenez qu’il est préférable de limiter sa consommation de bougie d’une manière générale, de consommer de préférence des bougies éco-responsables en cires naturelles et non colorées, et qu’il est plus que conseillé d’ouvrir ses fenêtres pendant et après utilisation.


Sources : Bougies.com, 66millionsd’impatients, Boutdechandelle, Photo